Philosophie

Le langage

ARISTOTE défini l’homme comme “le vivant possédant le langage”

La capacité linguistique semble n’appartenir qu’à l’homme et le distinguer de tous les êtres vivants.

Le langage permet à l’homme de penser, de résonner, de communiquer ses idées, d’échanger pour comprendre et se faire comprendre.

L’homme fonde donc la vie en communauté.

Le langage animal existe –il ?

Certains animaux vivent en société, comme les abeilles. Elles ont développé des formes évoluées de communication.

Mais cela ne ressemble en rien au langage humain.

Ce langage va déterminer un comportement et non une réponse.

La communication animale est un code de signaux, qui renvoie à une seule signification possible.

Les animaux possèdent leur langage dés la naissance. Ils n’ont pas à l’apprendre, car leur instinct le leur dicte.

Ce langage est inné.

L’animal exprime la situation qu’il vit.

Le langage humain

Contrairement aux animaux, notre langage à une grammaire. Il a un ordre. Les mots ont un sens, voir plusieurs. Si tous les mots n’avaient qu’un seul sens, la langue serait beaucoup moins riche,  le langage ne pourrai alors accorder une valeur symbolique à la poésie, ne pourrai exprimer le ressenti face à un paysage.

Sans association de plusieurs mots, lire un livre ou une poésie ne nous amènerai pas vers l’imaginaire … car le sens d’un mot dépend des autres mots qui lui sont proche (dans une phrase)

“C’est dans les mots que nous pensons, vouloir penser sans les mots est une tentative insensée.” HEGEL

 

Le langage humain est indépendant de la situation : l’homme est libre de dire ce qu’il veut, il peut mentir.

Le langage des signes

La langue des signes désigne les langues gestuelles, produites par les mouvements des mains, du visage et du corps, que les personnes sourdes et malentendantes ont développés pour communiquer. Il est définit en 1960 qu’elles possèdent les mêmes caractéristiques linguistiques que les langues parlées, grâce au linguiste William STOKOE.

Le langage corporel

Lorsque nous nous exprimons, nos mains se mettent à bouger, notre visage prend une expression joyeuse, triste ou en colère selon le discours que l’on tien.

Face à un interlocuteur, notre corps définira notre ressenti. La communication non verbale constitue jusqu’à 60 % du sens dans une communication entre deux personnes.

En observant les signaux que transmet le corps et en étant capable de les lire efficacement, l’on peut acquérir une compétence utile. Nos gestes parlent pour nous.

Le dialogue intérieur

Il est aujourd’hui utilise en psychologie comme une méthode apportant une connaissance de soi. Thérapie brève et ludique qui promet une transformation de la personne, tant sur le plan mental, physique, émotionnel ou spirituel. Son principe étant d’expérimenter et intégrer les différentes sous personnalités « qui nous habitent » Pour ce faire il mettra en opposition le bien du mal, tyran-victime, obéissant-rebelle…

Le langage par définition met en opposition le silence.

Nous parlons par toutes ces différentes méthodes. De nos jours nous échangeons via les réseaux sociaux, les mails, les textos…

Messages souvent impersonnels…alors on y intègre des émoticônes pour bien faire ressentir nos ressentis. 😃

Que penserai ARISTOTE, SOCRATE et PLATON de tout cela ?

« Tu es le livre

Je suis le crayon

Le crayon qui écrit les mots

Le livre qui les écoute

Et l’un a autant besoin de l’autre. »

Mireille VISCONTI

Partager l’article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.