La pensée

La Louve.

Elle ne se laisse pas approcher

Elle ne le veut pas.

Car elle est devenue louve

Solitaire et presque farouche.

Quand elle s’isolait seule dans le bois

Quand elle en ressortait presque animale.

Elle est devenue louve avec toute sa force, pour l’allier à sa féminité.

Désormais elle sait qui elle est.

Elle est libre !

De ses choix.

De son destin.

Lui seul peut l’apprivoiser.

Lui seul aurait pu l’approcher.

Maîtresse parfois, mais maitre de ses choix.

Aimante, aimant ses amants.

Elle ne ressent plus ce besoin de reconnaissance.

Elle est en harmonie avec elle même.

Elle est libre .

Mireille VISCONTI.

Partager l’article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.